1er juin 1944 – 21 octobre 2023

Le décès… un passage de vie

Prédécédée par Juliette Rivest et Ernest Lecomte, ses parents, par ses sœurs Pauline et Lucie (feu Gilles
Cusson), par ses frères Roland (Nicole Bourbonnais), Gérard, Jean-Guy (Claire Bourdeau),
Anasha quitte ses sœurs, Monique (Jean-Pierre Thivierge), Diane (feu Jean-Claude Gagnon), Micheline, MarieMarthe (Ali Saboui), Jeanne, ses frères René (Lucie Beaudette, Conrad (Claire Provencher), Bernard
(Monique Limoges), ses neveux et nièces.

Tout au long de sa vie professionnelle, Anasha, a accompagné enfants, familles, individus, couples et
professionnels, les invitant à leur plein potentiel, à la puissance et à la douceur de la vérité, à
l’incarnation heureuse du corps.

Elle est intervenue auprès d’institutions à vocation sociale, éducative, familiale, sanitaire, légale,
artistique, autant en coaching qu’en formation d’intervenants, au Canada ainsi qu’à l’étranger.
Elle a notamment fait partie des équipes françaises de Gérard Mendel, en sociopsychanalyse, et de
Bernard Lory, en planification sociale et politique.

Elle s’est également intéressée à la culture des Premières Nations.

Accompagnée par un cercle d’intimes, de ses cendres se confondent maintenant en toute liberté à la
terre forestière, vie riche en faune et flore, espace particulier sous le ciel de la Gatineau, ciel qu’elle
trouvait magnifique.

Ses cendres nourriront aussi les racines d’un jeune arbre sur une île amie et privée des HautesLaurentides. Cet arbre entretiendra la mémoire de son passage lumineux sur cette terre.